A propos


Petit rappel

C'est à 32km de Marrakech, sur la route d'Amizmiz, à l'entrée d'un petit village nommé Lalla Takerkoust (ou plus communément 'Le Barrage') qu'un artiste-peintre, Rachid Zagora, a décidé d'ouvrir son atelier. Rachid a pris l'habitude d'inviter d'autres artistes, professionnels et amateurs de toute nationalité, à venir créer et à exposer à ses côtés. D'un simple atelier, Rachid a inventé un lieu de rencontre ouvert à tous où artistes, collectionneurs et amateurs aiment à partager du thé... et des idées...

Dar Zagora dispose de plusieurs ateliers, d'une galerie d'exposition (essentiellement peinture - sculpture), et d'un grand espace central où s'improvisent régulièrement repas, soirées, démonstrations ou encore spectacles au grès des rencontres, des demandes et des envies...

Né en avril 2012, Dar Zagora est rapidement devenu un point de repère pour bon nombre de personnes, habitants des alentours ou de passage. Dar Zagora s'est développé au fil des mois et des années. Aujourd'hui, il dispose d'une galerie d'exposition, il ouvre ses ateliers, organise des workshops, des résidences d'artistes...

Artistes en tout genre, amateurs et professionnels, inconnus et reconnus, ou tout simplement curieux, chacun invente sa propre histoire avec Dar Zagora.

Facile d'accès, Dar Zagora est situé en pleine nature, au milieu des oliviers, à l'entrée du village de Lalla Takerkouste (plus communément appelé 'Le Barrage'), à quelques centaines de mètres d'un lac magnifique.

L'histoire de Rachid Zagora...

Rachid est né à Zagora, ville du grand Sud du Maroc, aux portes du désert. A priori, rien ne le prédestinait à devenir artiste... Sa vie s'est transformée un jour où il réclamait le cadeau à une femme blanche qui passait devant lui. Il faut dire qu'à l'époque, tous les enfants tentaient de gagner un sou ou deux lorsqu'ils croisaient des 'blancs'. Rachid avait alors une dizaine d'années. La femme lui a alors proposé le plus beau des cadeaux : au lieu d'un sou, elle lui demanda si il aimait dessiner. Bien entendu, comme beaucoup de gens, sans trop savoir de quoi il retournait, Rachid a répondu OUI...

Et, qu'est-ce que tu préfères dessiner ? Rachid se rappelle d'un mot qu'il avait entendu peu de temps avant : La caricaricature !

Satisfaite de son enthousiasme, la femme lui propose de la suivre à son atelier...

Cette femme s'appelle Marie-France. Éducatrice spécialisée puis professeur de dessin selon la méthode Martenot du côté de Genève, Marie-France se voit obligée de s'installer dans un pays chaud et sec pour raison de santé. C'est ainsi qu'elle choisit de s'installer à Zagora et que son destin croise celui de Rachid, petit garçon curieux et enthousiaste. Elle l'accueille alors, avec 3 autres enfants, plusieurs fois par semaine dans son atelier. Elle va lui enseigner, au fil des années, le dessin, les couleurs, la peinture, le théâtre... et la culture française. C'est ainsi que Rachid connaît Noël, les crêpes, carnaval...

Après le baccalauréat se pose la question de l'orientation : la famille n'est pas prête à accepter que Rachid suivent des études d'art... Rachid commence sa vie universitaire par deux années à la faculté de gestion et comptabilité... Tout un programme !

Rachid est loin d'être convaincu par ses études, et alors qu'il laisse croire à son entourage qu'il entame sa troisième année universitaire à Marrakech, il s'éclipse à Casablanca et passe le concours d'entrée à l'Ecole des Beaux Arts. Rachid est le premier Saharaoui à être admis aux Beaux Arts !

Un nouvel artiste-peintre est né au royaume du Maroc : Rachid Zagora !

Son diplôme en poche, Rachid enchaîne les expositions au fil de ses rencontres, du Maroc à l'Europe... A force de travail, il invente ses propres outils, ses matières, ses techniques... Pour donner vie à des œuvres uniques.

Début 2012, alors qu'il cherchait un nouvel espace pour son atelier (sa descendance ayant réquisitionné son atelier pour le transformer en chambre de bébé !), il tombe amoureux de ce lieu. Au milieu de la nature, il sent que c'est l'endroit idéal pour y puiser son inspiration. C'est vrai, il voit les choses en grand, qu'à cela ne tienne, il invitera du monde !! C'est ainsi que Dar Zagora est né !!

...En fait, c'est un vieux rêve qu'il réalise : pouvoir offrir à de nombreuses personnes la possibilité de créer, tout comme Marie-France a su le faire un jour. Et c'est dans cet esprit que Dar Zagora grandit chaque jour.


 

Marie-France

Elle nous a quitté en 2013 après une vie bien remplie...


 

Découvrez quelques photos du lieu et de ses activités